Hypnose Nice Mémoire

Hypnose et Mémoire

Cet article pour parler de notre mémoire et de l’hypnose. Il est assez fréquent que certains clients m’appellent pour savoir s’il est possible, sous hypnose, de retrouver un souvenir ou d’en vérifier la véracité.  Je vais tenter de répondre explicitement à cette question.

Retrouver un souvenir ?

Il n’est pas rare, lorsque plusieurs personnes évoquent un moment passé commun, qu’il y ait des divergences dans la manière de se rappeler les faits. Alors est-ce que mamie déraille ? ou est-ce que Greg était trop petit pour s’en rappeler ? ou alors est-ce la question qui est mal posée ?

En effet de plus en plus de recherches tendent à prouver que chaque fois que nous accédons à un « souvenir », nous ne faisons pas qu’y accéder, nous le modifions aussi. Ainsi, chaque accès tend à le modifier en fonction de notre humeur, de nos croyances et de l’influence extérieure du moment où nous y accédons.

Ainsi, notre mémoire semble être extrêmement malléable. Par exemple, on peut imaginer le cas d’un dialogue 5 min après la fin d’un braquage dans une banque :

  • Personne 1: Celui qui était près de la porte était chauve
  • Personne 2: Oui, c’est ce que j’ai cru aussi au début mais en fait, il avait un bas sur la tête
  • Personne 1: Ah oui maintenant que tu le dis, effectivement. D’ailleurs, il avait un truc sur le cou
  • Personne 3: Oui, ça ressemblait à un tatouage
  • Personne 1: Ah j’ai cru que c’était la sangle qui tenait sa mitraillette
  • Personne 3: Oui c’est bien possible. J’étais tellement perturbé par son accent Russe
  • Personne 1: Russe ? Marrant, j’aurai plutôt dit Japonais
  • Personne 2: Oui c’est ce que j’aurai dit aussi.

Les personnes sont en train, sans le savoir, à la fois d’harmoniser leurs futurs témoignages et de modifier leur souvenir. Il y a des chances que la police récolte des témoignages concordants mais il est aussi possible que ces témoignages ne soient plus vraiment représentatifs de la réalité.

Par exemple, on se rendra peut-être compte à la caméra (seul témoin fiable alors) qu’il ne tenait pas du tout de mitraillette mais un pistolet. Cela est passé inaperçu mais cette idée peut avoir fait son chemin chez les deux autres personnes. Et l’on est qu’à 5 minutes après l’événement et ce n’est que la première fois que les personnes y accèdent à nouveau.

Voici une petite vidéo présentant une expérience où cette malléabilité de la mémoire est testée.

Faux souvenir ?

Vous avez un doute sur ce que vous venez de lire. Alors prenons un exemple à vous. Prenez le temps de vous rappeler d’un souvenir agréable puis d’un souvenir  moins agréable où l’on vous a vexé par exemple. Dans ces deux souvenirs, y’en a-t-il un où vous vous voyez dans la scène, comme si la scène avait été filmée ?

Cela est assez fréquent, et bien votre cerveau n’a jamais pu enregistrer cela. En effet, votre cerveau à ce moment, voyait à travers vos yeux et non pas à travers une caméra. Donc, à ce moment là, vous ne pouviez pas vous voir. On pourrait appeler cela une vue plus objective … ou pas …

L’idée de faux souvenir est souvent associé à l’hypnose. Et pourtant, comme la vidéo précédente le montre, l’hypnose n’est pas nécessaire pour cela. Notre mémoire peut contenir des souvenirs n’ayant jamais eu lieu ou des souvenirs qui sont très loin de ce que montrerait la vidéo du moment. La question est « existe-t-il un vrai souvenir ? ».

Et l’Hypnose?

Dans certains pays, l’hypnose est utilisée par la police pour se remémorer des faits. Alors, l’hypnose permet-elle de retrouver la véracité d’un souvenir ?

Non! En fait, même si l’hypnose peut être utilisée, le témoignage n’est pas recevable car il n’y a aucun moyen de vérifier que ce qui est retrouvé est réel et si celui qui recueille le témoignage n’a pas été source d’influence. Par contre, paradoxalement, il est possible d’utiliser en hypnose un phénomène hypnotique appelé l’hypermnésie permettant de retrouver des informations (vraies ou non) que la mémoire a stocké sans que la conscience puisse y accéder. Et, si la personne retrouve, par exemple, un numéro de plaque d’immatriculation vu de manière fugace, et que ce numéro amène ensuite à des preuves matérielles alors cela peut faire avancer l’enquête.

En Hypnose, il est malheureusement impossible de savoir si un événement a réellement eu lieu ou non. Ainsi les demandes visant à savoir si un souvenir est vrai ou non devraient être refusées par tous les praticiens.

De plus, si la personne pense avoir vécu un événement traumatique et veut le vérifier en Hypnose, il y a gros danger.  Cette croyance et la peur générée va forcément influencer sa mémoire. Il y a des chances que la personne trouve ce qu’elle cherche en le créant.

Par contre, que l’événement ait eu lieu ou non, s’il a un impact émotionnel fort et gênant sur la personne, il est possible de dépasser cela en utilisant justement la malléabilité de la mémoire.

Bien sûr, il ne s’agit pas de changer le contenu de l’expérience, mais de le percevoir différemment. Par exemple, pour reprendre ce que l’on a déjà vu plus haut, si lorsque j’accède au souvenir, je suis dans une voiture en train de faire des tonneaux, je peux voir tout tourner, ne rien comprendre, avoir une sensation de perte de contrôle, de peur, une distorsion du temps qui rend l’événement interminable. En changeant le point de vue, en prenant de la hauteur, en le regardant de plus haut par exemple comme si j’étais un oiseau au dessus, je peux changer mes interprétations.

Conclusions

L’hypnose ne permet pas d’accéder à un souvenir comme à un fait. Ainsi, il est impossible de vérifier qu’un souvenir est réel ou non. En effet, on ne retrouve pas nos souvenirs mais on les recrée en partie à chaque fois qu’on y accède.

Par contre, cette malléabilité de la mémoire peut être utilisée pour dépasser des événements passés qui influenceraient encore le présent de manière gênante.

Pour recevoir les nouveaux articles, inscrivez-vous à la NEWSLETTER (bouton ci-dessous) et n’hésitez pas à PARTAGER si ça vous a plu.