Quelle formation en Hypnose

QUELLE FORMATION CHOISIR ?

Cette question est très fréquente sur les réseaux sociaux : quelle formation en hypnose me conseillez-vous ? À ce moment-là, il y a un déferlement de réponses. Tout le monde y va de son école. Mais plusieurs problèmes se présentent alors :

  • Combien de ceux qui répondent ont réellement fait plusieurs écoles pour comparer ?
  • Qui connait réellement celle ou celui qui pose la question ?
  • Qui connait réellement ses besoins ?
  • Comment faire le tri dans ces réponses ?
  • Et comme me disait Adrien Moulard, les stagiaires ont souvent tendance à encenser leurs écoles pour bénéficier du effet de halo de celles-ci.

Petit guide pour toi qui est perdu dans l’ensemble des stages et formations existantes.

A SAVOIR

Ce qu’il faut savoir avant de commencer. En France actuellement (au 5 novembre 2020) :

  • Vous n’avez besoin de rien pour vous installer en tant que praticien. En effet, la pratique de l’hypnose n’est pas réglementée en France. Ainsi, n’importe qui peut ouvrir un cabinet d’hypnose.
  • Aucun certificat n’est reconnu par l’état. Donc si vous voyez des titres comme technicien, praticien, maître-praticien. Ces appellations n’ont de valeur que par rapport à l’école qui les fournit. À la rigueur, vous bénéficiez alors de l’aura de l’école si elle a bonne réputation.
  • Très rares sont les clients qui vous demanderont votre certificat. En dix ans de pratique en cabinet, je n’ai eu qu’une demande et en général, ce n’est pas bon signe.
  • Le titre (technicien, praticien, maître-praticien, grand maître Yoda universel de l’hypnose transcendantale) n’est pas forcément représentatif du niveau du praticien qui l’obtient.

Les stages ne font pas le praticien et le titre n’est certainement pas garant de la compétence. En effet, certains autodidactes n’ayant jamais franchi le seuil d’un institut de formation sont bien meilleurs que certains maîtres-praticiens que personnellement je n’irais voir pour rien au monde.

POURQUOI CES DISPARITES ?

Certaines personnes arrivent en stage pour se former à l’hypnose et sont en fait déjà prêtes. Elles sont alignées, attentives à l’autre et à son monde, un éclat de curiosité dans le regard, travailleuses et exploratrices. Ces personnes n’ont besoin que d’apprendre de la technique et c’est très rapide, car elles sont prêtes.

D’autres viennent parce qu’il y a de la lumière, sont persuadés qu’ils savent tout et ne sont pas à l’écoute de l’autre, veulent qu’on leur mâche le travail. Ils sont peu enclins à tester quoi que ce soit et recherchent juste le certificat. Ceux-là ont l’avantage d’avoir beaucoup d’évolutions possibles et un chemin de découverte de soi à parcourir avant d’être des praticiens (je ne parle pas du titre qui ne sert à rien, mais de la posture). Certains parmi eux voudront arpenter le chemin même s’il est dur. D’autres non.

Une formation, un stage n’est qu’un pied à l’étrier. Je m’intéresse à l’hypnose depuis mes 14 ans (j’en ai 41) et je travaille encore énormément à découvrir, expérimenter, tester, m’émerveiller. On se forme toute notre vie de praticien en décortiquant des vidéos, en explorant des livres de manière active, en testant, en partageant avec d’autres.

VOS BESOINS ?

Bon, comment mettre le pied à l’étrier ? Et bien, je ne vous ai pas raconté ce qui précède pour rien. Le meilleur moyen pour bien commencer est de commencer à être actif ! Alors, c’est parti !!!

Je pourrais vous conseiller des écoles que je trouve géniales et que vous trouveriez nulles. Pourquoi ? Parce qu’on n’est pas tous pareils. Alors qui êtes-vous ? Que recherchez-vous dans un enseignement ? Êtes-vous suffisamment proactif et autonome avec une âme d’Indiana Jones ? Dans ce cas avez-vous pensé à apprendre dans les livres ou sur des vidéos ? Ou alors à demander à des praticiens de vous apprendre en les observant. Peut-être même voudrez-vous multiplier les formateurs plutôt que tout apprendre dans une école. Avez-vous besoin de coups de pied aux fesses pour vous motiver ? Auquel cas, il vous faudra un formateur ayant un fort leading.

Quel genre d’hypnose recherchez-vous ? Une hypnose spirituelle, pragmatique, verbeuse, taiseuse, reconnue, dynamique, relaxante, intense, douce, rapide, progressive,  etc.

Avez-vous des critères rédhibitoires ? Nombre de personnes dans le stage. Prix du stage. Nombre d’heures. Tarif à l’heure, à la journée. Lieux du stage. Beaucoup de pratique. Pas de pratique (ce serait une grosse erreur à mon avis). Les méthodes proposées pour la pratique. Etc.

Ces questions ne sont jamais posées. Pourquoi ? Il y aurait trop de questions à vous poser. Personne ne vous connait mieux que vous.

SITE INTERNET

Alors, commencez par être curieux et autonome. De toute façon, vous en aurez besoin pour ce métier. Alors, autant le développer maintenant. Prenez votre moteur de recherche favori et recherchez « formation hypnose », « stage hypnose ». Je vous conseille de ne pas vous cantonner à votre région sinon vous allez prendre des instituts par défaut. Après cela dépend. Visez-vous le côté pratique (je reste près de chez moi, je mets mes pantoufles le soir) ou je suis prêt à me déplacer pour avoir de la qualité si nécessaire.

Puis parcourez les sites internet, épluchez-les. Pendant que vous le faites, concentrez-vous sur votre feeling, vos sensations, votre intuition. On dit qu’on sait en 15 secondes lorsqu’on rentre dans un appartement, si l’on va le louer ou l’acheter. Alors quand vous voyez le site, que ressentez-vous, le sentez-vous bien, ou avez-vous un feeling étrange ? Et notez sur une feuille. École 1 : bof bof, un peu évangéliste sur les bords, École 2 : pas mal, mais un peu bourrin, École 3 : bonne première impression, le côté spirituel me plaît, etc.

Regardez s’ils ont des avis Google par exemple. Est-ce que les avis semblent réels ou faux ? Si une personne donne un avis négatif qui vous gêne, regardez si ce n’est pas un faux profil. De même si l’avis vous parait un peu gros. Allez voir les profils de ceux qui commentent. Ont-ils beaucoup de commentaires à leur actif. S’il n’a écrit qu’un avis sur l’institut en question, n’en tenez pas compte. Si le profil de la personne a posté beaucoup d’avis sur beaucoup de choses différentes, c’est potentiellement plus fiable.

MEDIAS ET RESEAUX SOCIAUX

Ne vous arrêtez pas là ! S’ils font des vidéos ou des podcasts, regardez-les, écoutez-les et ressentez intuitivement ce que cela vous fait. Écoutez votre feeling. Cet institut vous parle ou non ? Vous sentez bien ce centre ou non ?

Continuez ! Allez voir sur les réseaux sociaux (si vous ne connaissez pas, faites-vous aider) et regardez comment ils communiquent sur leur page ou leur groupe. Allez sur des groupes d’hypnose et regardez les formateurs de ces instituts de formation communiquer. Leur communication vous plaît ou vous n’aimez pas. Notez cela.

Si l’institut ou un des enseignants a écrit des livres, allez voir les avis et de même vérifier les profils de ceux qui critiquent fort ou qui encensent fort. Mêmes critères que pour les sites internet.

APPELEZ-LES

Ce n’est pas fini ! Si 3 ou 4 instituts sortent déjà du lot, appelez-les. Si vous visez une formatrice ou un formateur en particulier, vérifiez que c’est bien elle ou lui qui fait les stages, car parfois on appâte le stagiaire et en fait, il se retrouve avec un autre formateur.

Demandez à parler aux formateurs ou à les rencontrer. Ce n’est pas toujours possible, mais c’est aussi une information. Demandez combien il y a de personnes lors des stages, comment ils sont organisés, etc.

Sont-ils disponibles ? Est-ce qu’ils répondent réellement à vos questions ? Et votre feeling, votre intuition, elle vous dit quoi de ce que vous entendez, de ce qu’on vous répond ?

AVIS DES AUTRES

Lorsque votre recherche a déjà bien avancé par vous-même, allez demander des avis sur les groupes Facebook. Essayez de décrire votre demande précisément. Évitez « quelle formation en hypnose me conseillez-vous ? », mais plutôt « je cherche une formation en hypnose pour aller vers des états d’hypnose dynamiques et actifs, car je suis coach et je veux l’inclure dans ma pratique, vers qui m’enverriez-vous et pour quelles raisons ? ».

Et là, quand des avis critiquent fort, allez voir le profil Facebook de la personne. Est-ce une personne qui se plaint souvent ? Très revendicatrice ? Nerveuse ? Auquel cas, laissez tomber l’avis. Si c’est un avis positif qui vous parle bien, allez voir le profil de la personne. Est-ce que ce qu’elle partage sur son mur vous parle, a-t-elle des valeurs similaires aux vôtres ? En effet, si vous vous ressemblez par beaucoup de points communs, il y a déjà plus de chance que son avis soit proche de votre futur avis sur le stage que vous allez vivre. Multipliez les avis.

CONCLUSION

Comme vous le voyez, je ne vous ai proposé aucune formation. Je ne vous connais pas. Cela n’aurait pas de sens. Votre feeling vous donnera beaucoup d’indications bien plus pertinentes que moi. Choisir un stage ne se fait pas à la légère, car c’est un vrai budget et on peut vraiment être fortement déçu. Et cela demande d’être curieux, actif, et de creuser dans les détails. Vérifiez les profils. Toutes les compétences que vous allez développer pour la recherche du stage de vos rêves, vous permettront non seulement d’avoir un meilleur stage à la fin, mais également de faciliter la formation à ce métier, car en regardant, écoutant et sentant la communication verbale et non verbale de ces instituts, écoles et centres de formation et en devenant autonome, vous préparez le terrain. En effet, un praticien est seul dans son cabinet et il peut vite s’encrouter s’il ne développe pas cette âme d’explorateur. Rappelez-vous qu’un stage n’est vraiment qu’une façon de mettre le pied à l’étrier et la recherche est une préparation du stage.

Retour haut de page