Diviser / Lier

Nous parlerons ici de l’utilisation de la méthode Diviser / Lier  autrement appelée Splitting / Linking qui pour moi est une méthode simple et efficace en séance d’Hypnose (mais pas seulement). Loin des protocoles, c’est juste une brique de base.

C’est une méthode facile à apprendre. Vous l’utilisez sûrement déjà.

Les avis personnels contenus dans cet article ne sont pas des vérités. Loin de là. Juste ma façon de voir les choses.

Genèse de l’article

Il arrive souvent que je lise des choses comme

  • l’Inconscient de ma cliente peut-il empêcher … ,
  • « votre Inconscient sait beaucoup plus de choses que vous ne savez que vous savez », phrase de M.H. ERICKSON (psychiatre et Hypnotiseur de talent),
  • Moi, je laisse faire l’Inconscient de mon client

L’Inconscient, impalpable et étonnant, tantôt réservoir de ressources (comme chez les hypnotiseurs), tantôt réservoir de pulsions. Opposable à la conscience à priori. Entre les deux … une frontière … ou pas. Certaines personnes disent même parfois « mon Inconscient me joue des tours ». Quelle réalité pour cet Inconscient.

Personnellement, bien que praticien en Hypnose, ce mot a tendance à sortir de mon vocabulaire, tout simplement parce que je n’y vois qu’une métaphore et une division possible mais en aucun cas une réalité et encore moins une sorte de personnage interne qui saurait tout !!

Je ne crois pas non plus qu’il y ait de frontière déterminée et immuable entre les processus conscients et les processus inconscients. Je pense même que tout processus conscient peut-être inconscient et inversement.

Néanmoins, ce mécanisme révèle une technique puissante utilisable à la fois dans les discours politiques, la communication, l’hypnose, enfin les échanges humains en général : le Diviser/ Lier ou Splitting / Linking

Diviser / Lier

(ou Splitting / Linking) 

Voyons différents divisions et liaisons pour en comprendre le mécanisme.

Imaginons une personne qui arrive et qui dit « J’ai tout essayé mais je n’arrive pas à changer ». Alors le célèbre adage de Sun Tzu va prendre tout son sens : diviser pour mieux régner

Prenons la personne et divisons-la en plusieurs parties. Voici des exemples :

  • version M.H. ERICKSON: Conscient / Inconscient
  • version Emile COUE: Volonté / Imagination
  • version René DESCARTES: Corps / Esprit
  • version personnelle: Volontaire / Automatique
  • autre : Emotions / Analyses

Nous venons de diviser la personne en deux. Bien sûr, cette division est complètement arbitraire et irréelle. En revanche, à ce moment, nous avons la possibilité de venir lier (liaison ou linking) ce que l’on souhaite à chaque élément du clivage.

Version M. Erickson

  • Conscient: lié avec limitations / linéarité / analyse …
  • Inconscient : lié avec réservoir de ressources / processus associatifs / créativité

Là, le praticien peut alors prendre tout ce qui gêne le client et le lier au conscient, puis ensuite présenter l’inconscient et le lier avec toutes les possibilités et dire que l’on va travailler avec cela. La personne peut ainsi mettre tous ses « essais » passés sur le conscient et faire alliance avec l’inconscient pour en apprendre ce qu’il y a en apprendre, aller chercher les ressources etc …

Et là d’entendre un Milton dire :

  • Client: J’ai tout essayé mais je n’arrive pas à changer
  • Milton: Et vous avez tout essayé consciemment,
  • Client: (surpris) euh oui
  • Milton: et il y a beaucoup de choses que vous ne faites pas consciemment, des choses très complexes, qui monopolisent des ressources que vous ne savez pas que vous avez consciemment, n’est-ce pas?

Une ouverture vient d’être créée dans l’espace irréel entre conscient et inconscient :

  • Division faite entre Conscient / Inconscient,
  • Liaison faite entre Inconscient et Ressources,
  • Liaison faite entre Conscient et anciens essais.

Cela ouvre la porte à de nouveaux choix.

Version Emile Coué

Beaucoup de gens disent parfois « je n’ai pas de volonté ». Le clivage de Coué devient super intéressant.

  • Client: Il faudrait que j’arrête de picorer toute la journée mais je n’ai pas de volonté
  • Praticien: Et vous avez essayé plein de fois de faire preuve de volonté
  • Client: Oh oui, mais je n’en ai pas assez
  • Praticien: Bon. Imaginez que vous marchiez sur ces deux lattes de parquet jusqu’au bout de la pièce, ce serait facile, n’est ce pas?
  • Client: Oui, bien sûr
  • Praticien: Maintenant, si je mets deux planches aussi larges avec la même stabilité à 200 m de hauteur entre deux bâtiments, vous passez ?
  • Client: Sûrement pas, je ne veux pas mourir.
  • Praticien: Vous avez imaginé la chute et votre peur de mourir et donc votre envie de vivre, vous empêche, malgré toute votre volonté, de passer.
  • Client: Oui
  • Praticien: Et le couvreur lui , imagine le clou qu’il vient de monter et qu’il va planter de l’autre côté et il passe tranquillement.
  • Client: Oui, je pense oui.
  • Praticien: L’imagination semble donc guider les émotions, là où la volonté reste intellectuelle. D’ailleurs si votre fille était menacée sur l’autre bâtiment que feriez-vous?
  • Client: Oh ! je traverse évidemment !
  • Praticien: Nous allons, dans un moment, utiliser votre imagination mais de manière très focalisée, dans un état hypnotique qui le favorise, de manière à ce que votre évolution ne soit pas seulement  intellectuelle et donc nécessite la volonté, mais pour que tout votre corps la vive aussi émotionnellement et devienne moteur.

Une ouverture vient d’être créée dans l’espace irréel entre imagination et volonté:

  • Division faite entre Volonté / Imagination,
  • Liaison faite entre Volonté – Changement Intellectuel – Inefficace,
  • Liaison faite entre Imagination – Changement émotionnel – Efficace.

Pourtant, est-ce bien réel ? Je ne sais pas. Mais est-ce bien avec le réel que l’on travaille ? Je ne crois pas.

Généralisation

Cet outil est, pour moi, un outil de changement majeur. Dans la formation Hypnose – Leviers,  le splitting / linking est d’ailleurs une des méthodes d’applications du levier de changement « Nouveaux Choix » sur laquelle je passe du temps car elle est d’une simplicité déconcertante et d’une efficacité redoutable.

Si vous voulez généraliser par vous-même, je vous invite à regarder des débats politiques avec ce filtre Division / Liaison. Pour les fans de Milton Erickson, je vous invite à le relire en cherchant où il l’utilise. Et je ne parle pas des inductions mais des phases de changement.

C’est une méthode de création de choix. Il peut s’utiliser partout. Voici un dernier exemple simple:

Personne consultant pour l’alcool :

  • Client: Même ma fille me rejette
  • Praticien: Qu’est ce que rejette votre fille ? vous, ou celui que vous êtes avec l’alcool ? (Division: lui avec alcool – lui sans alcool)
  • Client: Celui que je suis avec l’alcool! (Liaison: celui qui boit – rejet de sa fille)
  • Praticien: Qu’est-ce qu’elle ressent pour vous sans l’alcool.
  • Client: Oh quand je ne buvais pas, elle … (sanglot) (Liaison: celui qui ne boit pas – amour de sa fille)
  • Praticien: (posant la main sur l’avant bras du client) Et vous aimiez cela, n’est-ce pas?
  • Client: (hoche la tête et pleure encore plus)
  • Praticien: Et quand elle rejette le vous sous alcool, que faites-vous?
  • Client: Je bois … Mon dieu (Division : alcool / solution. Liaison : alcool – renforcement séparation)

Evidemment, le travail ne se situait pas seulement là. Loin de là. N’hésitez pas à partager les vôtres et …

Pour recevoir les nouveaux articles, inscrivez-vous à la NEWSLETTER (bouton ci-dessous) et n’hésitez pas à PARTAGER si ça vous a plu.